L’allégorie de la Grenouille

L'allégorie de la GrenouilleL’autre jour, je me suis rendue au salon des entrepreneurs et lors d’une conférence, l’une des oratrices nous a raconté une jolie petite histoire de grenouille. Et j’ai eu envie de la partager avec vous tellement je l’ai trouvée touchante et non dénuée de sens…

« Il était une fois une bande de petites grenouilles qui se mirent au défi de grimper tout en haut d’une très haute montagne. Lorsque la rumeur de la course se répandit dans le village de Grenouilleville, des tas de curieuses se rassemblèrent autour d’elles. Alors, pleine de courage et de motivation, les petites grenouilles se placèrent sur la ligne de départ et commencèrent à grimper.

Mais, très vite, les villageoises se mirent à faire des commentaires peu encourageants :  » Elles n’y arriveront jamais ! « . Elles sont trop lentes !  »

Et au bout de quelques minutes, certaines se sentirent démotivées et quittèrent la course. Tandis que d’autres succombèrent à la fatigue, et préférèrent s’asseoir sur le bas-côté du chemin pour regarder les autres grimper.

C’est alors que les commentaires retentirent de plus belle :  » Pour qui se prennent-elles. Si c’était possible, nous l’aurions déjà fait !  » dirent certaines.  » On n’a jamais vu pareille sottise, nous ne sommes pas faites pour grimper !  » Dirent d’autres.

Les petites grenouilles, malgré leur courage, commencèrent à mesurer la difficulté de leur ascension, et quittèrent la course les unes après les autres.

Toutes, sauf une.

Elle grimpait lentement, mais sans relâche, tandis qu’autour d’elle les commentaires se firent de plus en plus insistants :  » Descends, tu n’y arriveras jamais ! « .  » Ce que tu es ridicule !  »

Pourtant, la petite grenouille continua à avancer et après un énorme effort, finit par gagner le sommet.

Toutes se précipitèrent autour d’elle pour savoir comment elle avait fait pour réaliser ce que personne au monde n’avait accompli. L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander sa recette. Et c’est alors qu’elle découvrit que la petite championne était sourde… »

©2012PascaleBaumeister – Tous droits de reproductions réservés

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *