Atteindre ses objectifs

C’est à travers l’action et notre manière de porter nos projets que nous pouvons réellement prendre la mesure de la façon dont notre environnement réagit à notre communication, car il est essentiel de faire régulièrement des ajustements qui prennent en compte la réalité du « terrain » sur lequel nous œuvrons. Tel un archer qui ajuste son arc en fonction des éléments extérieurs et de la distance que sa flèche doit parcourir pour atteindre sa cible.

Kyudo 2

Pour atteindre notre objectif, nous avons besoin :

  1. D’avoir confiance en nous, et d’apprendre à nourrir régulièrement cette confiance en nous tournant vers nos réussites et en étant reconnaissant envers ce que la vie nous offre constamment. Vivre dans la gratitude nous permet de nous focaliser sur ce que nous vivons de constructif et d’enrichissant. Sans oublier que nos échecs sont à même de nous aider à évoluer.
  2. De nous accorder régulièrement du temps pour rêver à ce que nous voulons réaliser. Créer un équilibre entre notre imaginaire et nos actes, et ne jamais perdre de vue nos objectifs. Car se mettre en mouvement sans avoir défini clairement nos objectifs peut nous amener rapidement à brasser de l’air. Mais si nous restons bloqués sur l’étape de la création sans nous mettre en action, il ne se passera jamais grand-chose et nous risquons très vite de nous décourager. Trouver cet équilibre est essentiel… Pour ma part, je me suis rendu compte que chaque fois que je n’arrivais plus à avancer dans mes projets, c’est que j’avais perdu cet équilibre. Il m’est souvent arrivé de me retrouver prise dans un tourbillon d’action, jusqu’à être totalement débordée, perdre mon point de mire et ne plus savoir pour quelle raison j’agissais. Le plus surprenant, c’est que, malgré tout, les résultats ne faisaient pas défaut. Mais plus j’avançais et plus j’avais le sentiment de courir après des chimères et de remplir un vide qui se vidait aussi vite que je le remplissais. Avec le temps, j’ai appris à donner de la valeur au temps que je m’accorde à penser, à imaginer ce que je veux réaliser. Malheureusement, pour bien des personnes, cela semble totalement inutile, à part peut-être pour faire un business plan, dans le but d’obtenir des financements… Nous vivons dans une course folle qui nous pousse à paraître constamment occupés, et ne savons plus prendre le temps nécessaire à la maturation de ce que nous voulons réaliser. Il n’est pas rare que nous remplissions nos journées avec des choses totalement inconstructives, parce qu’elles nous donnent la satisfaction d’être occupés, de nous sentir utiles ou de ne pas être considérés par notre entourage comme des fainéants… Cette sensation, nous l’avons tous vécue à un moment ou à un autre de notre vie : nous sentir totalement débordés alors que nous ne faisons rien de réellement important. Nous avons tendance à remplir nos journées avec des choses futiles parce que nous avons peur du vide (ce qui correspond à une forme de boulimie). Alors que lorsque nous prenons le temps de rêvasser à ce qui est réellement important pour soi, nous en retirons de nombreux bénéfices. Nous devons savoir bâtir des plans d’action. Un peu comme un architecte qui prépare son plan avant de passer à la construction… Il nous faut nous accorder le temps de la maturation et des essais avant de nous lancer. Car des stratégies pour réaliser un projet, il y en a beaucoup, et nous pouvons toujours en changer en fonction des éléments qui se présentent à nous ou de ceux auxquels nous n’avons pas pensé, mais nous ne devons pas perdre de vue notre objectif. Il est hasardeux de passer à l’acte sans stratégie et sans essais, même si ceux-ci se déroulent dans notre esprit. Ce qui, pour certaines personnes, est un moyen aussi efficace que de le faire sur papier, car nous n’avons pas tous les mêmes façons de nourrir notre créativité.
  3. Être conscient de la réalité, conscient de nos peurs et de nos croyances limitantes, et avoir comme projet de les dépasser. Avant d’entamer n’importe quelle action, nous devons faire le point sur ce que nous avons, sur ce qui nous manque, sur ce que nous confrontons et sur ce que nous voulons réellement. Construire un plan qui prenne en compte les différents aspects de nos objectifs et établir un planning précis. Puis œuvrer pour réaliser celui-ci, tout en laissant la porte ouverte aux opportunités que nous offre la vie. Car même si nous voulons tout prévoir, il est essentiel de laisser la place aux nouvelles idées et aux occasions qui pourraient se présenter à nous lorsque nous sommes en action.

La vie adore l’action et lorsque celle-ci est présente il arrive fréquemment que des opportunités auxquelles nous n’avions pas pensé ressortent, et elles sont parfois de bien meilleures idées que celles que nous aurions pu avoir dans un premier temps.

©2011PascaleBaumeister

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *